Engagez-vous à l'Instrum !

Où trouver du plaisir, apprendre le solfège et à chaque répète souffrir ?

 

Où défiler l’été pour les fêtes du bois et beaucoup transpirer ?

 

Où jouer de la musique, du rock, du folklorique et du baroque ?

 

Où découvrir les secrets des bandas, des pompiers et des polonais ?

 

Où déguster la Vodka, l’Armagnac et les sandwiches au foie gras ?

 

A l’Instrum, vous pouvez vous cultiver

A l’Instrum, vous pouvez voyager

A l’Instrum, vous pouvez boire et manger

A l’Instrum, vous pouvez vous amuser

A l’Instrum, vous trouverez l’amitié !

 

Qu’est-ce que vous attendez pour vous engager ?

Qu’est-ce que vous attendez pour venir jouer ?

 

Jean-Michel, à bras ouverts il vous accueille

 

Fonfon en aura la larme à l’œil

 

Gérald vous tendra sa bourse d’écureuil

 

Yvan vous inscrira dans ses feuilles

 

Valérie vous habillera comme à Montreuil

 

Et Poupou vous offrira une tournée à l’œil

 

Engagez-vous, engagez-vous !

 

 

C’EST SI BON

C’est si bon, de jouer d’un instrument

Avec tous les copains

Et celle dont j’ai la main

 

C’est si bon, d’aller le mercredi

A Prélaz voir Jean-Mi

On oublie les soucis

 

C’est si bon, d’écouter les trompettes

A toutes les répètes

Jouer comme des vedettes

 

C’est si bon, de prendre des coups de baguette

Par la faute des clarinettes

Tant qu’elles ne sont pas parfaites

 

C’est si bon, de jouer du saxophone

Et de faire le clown

Pélichet te les sonne

 

C’est si bon, de jouer de la flûte

Pour s’accorder en ut

Il est parfois loin le but

 

C’est si bon, d’être à la percussion

De se donner à fond

Et percer les tympans

 

C’est si bon, de jouer du baryton

Quand on s’appelle Damon

Et qu’on gère tous nos ronds

 

C’est si bon, de compter sur les deux Jean

Pour lui souffler dedans

La basse on ne peut faire sans

 

C’est si bon, de manier le trombone

Lorsque tous ils résonnent

Jean-Michel il ronronne

 

C’est si bon, de porter le drapeau

Pour qu’il flotte bien haut

Par-dessus vos chapeaux

 

C’est si bon, une fois bien épuisés

De se faire remonter

Par un p’tit beaujolais

Dans notre carnotzet

 

C’est si bon, de jouer pour les amis

Dans la salle Paderewski

Tous les ans un samedi

 

C’est si bon, à la fin du morceau

D’entendre vos bravos

Notre cœur en est tout chaud

 

Et si nous tous jouons

Cherchez pas la raison

C’est parce que c’est si bon !